10 sur 11 des LL. de Montpellier s'en remettent à Me LEGRAND.

Publié le par Rabelais

10 sur 11 des RR.LL. de Montpellier ont adressé le courrier suivant à Me LEGRAND.

 


 

 

Montpellier, le 16 avril 2011.

                                                                                                       À
                                                                                                       Maître LEGRAND Administrateur judiciaire
                                                                                                      13, boulevard des Invalides 75 007 – PARIS


 
Madame et Cher Maître,
La situation actuelle de la Grande Loge Nationale Française est catastrophique à cause des égarements de la gouvernance nationale que suivent encore trop de Grands Maîtres Provinciaux. Nos Frères sont exaspérés par l’enchaînement des procédures judiciaires dilatoires, les actions de communication et les comportements des représentants nationaux et provinciaux.
La lecture de nos statuts et règlements a conduit l’ensemble des Frères de la Loge que je dirige en tant que Vénérable Maître élu, à considérer que la démission de la Présidence de François STIFANI, valait ipso facto, démission de la Grande Maîtrise, fonctions indissociables. Nous constatons donc la vacance de la chaire de Grand Maître.
Par conséquent, nous n’avons plus à reconnaître l’autorité de François STIFANI et conformément au jugement du tribunal de Grande Instance de Paris en date du 7 décembre 2010, nous nous plaçons sous votre seul contrôle administratif, en votre qualité d’Administrateur ad hoc.
Nous attendons de votre part que, conformément à votre mission, vous organisiez dans les meilleurs délais, une Assemblée Générale avec le corps électoral de mars 2010, afin de procéder, selon les textes qui nous régissent, à l’élection d’un nouveau Président intérimaire, nous permettant ainsi de poursuivre dans nos Loges l’activité traditionnelle pour laquelle nous sommes entrés à la Grande Loge Nationale Française.
D’autre part, en tant que Vénérable maître élu et dans le cadre de l’action qui m’incombe, je me propose de vous transmettre dorénavant les dossiers administratifs de nouveaux candidats éventuels, pour l’enregistrement administratif et l’encaissement des droits.
J’adresse la présente, pour information, à Monsieur François-Xavier D’Estève de Bosch..
Veuillez croire, cher Maître, à l’assurance de mes sentiments respectueux.

 

Demain écritront sans aucun doute les RR.LL. de POUSSAN et des environs de Montpellier.Aprés avoir entendu les baratinages du G.M.P. et de son assistant local toujours en verve pour confondre spiritualité et défilé de majorettes. Ils tenteront sans doute d'assimiler la démarches des 8 dernirs convertis a une révolte éclairée

Voyez , mes FF. nous pourrions penser que  la Lumière peut survenir a tout instant et pour tous , mais il est plus que douteux ,  qu'ils agissent hors des instructions ou de l'accord de F.S. qu'il ont servilement accompagné jusqu'a ces derniers jours. Courtisants serviteurs d'un tartuffe ils tentent encore de sauver leurs décors  en s'allignant sur un faux D.P.G.M. qui comme une girouette par grand vent change de direction et d'opinion à chaque instant.

                                                                                                                                                            CORTO M.

Commenter cet article