Bannissement de la G.L.N.F. (un article du blog LA LUMIERE)

Publié le par Galahad

La GLNF bannie!
 
 
 

La GLNF bannie par l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Luxembourg et la Suisse

La gouvernance de la Grande Loge Nationale Française (GLNF) menée par le Grand Maître François Stifani continue d’être lâchée par les Grande Loge voisines. Celles d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, du Luxembourg et de Suisse, qui avaient suspendu leurs relations avec la GLNF, ont décidé aujourd’hui de rompre totalement les ponts en retirant à la GLNF sa reconnaissance. Il semble que la déclaration commune des cinq Grandes Loges ait été expédiée ce matin première heure. La Lumière en a reçu copie.

Voici une traduction libre de la déclaration de ces cinq Grandes Loges rédigée en anglais.

Les Grandes Loges Unies d’Allemagne, la Grande loge  d’Autriche, la Grande Loge Suisse Alpina, la Grande Loge de Luxembourg et la Grande Loge Régulière de Belgique se sont réunies à Londres le 14 décembre 2011, faisant suite à leur déclaration commune d’octobre 2011 à Berlin

C’est avec consternation, tristesse et indignation qu’elles voient  discorde et  division s’aggraver graduellement et continuellement, au sein de la Grande Loge Nationale Française (GLNF) et ce depuis octobre 2009, un processus choquant de désintégration morale et de décomposition organisationnelle qui ont culminé avec les différents événements des 2 et 3 décembre 2011.

Ces événements ont été également relatés et commentés par les médias dans le monde profane, témoignant de faits jamais vus dans l’histoire de la Franc-maçonnerie et qui sont intolérables au regard  de ses valeurs.

Ces événements et la réaction irresponsable des dirigeants de la GLNF, en dépit des appels répétés d’un nombre croissant de Grandes Loges étrangères, ne peuvent qu’être considérés comme dépassant les limites de l’acceptable et prouvent indubitablement que la GLNF continue de violer les principes fondamentaux et maximes de la franc-maçonnerie.

Après un délai supplémentaire de réflexion, avec un profond regret mais avec gravité et détermination, les Grands Maîtres signataires ont décidé d’initier, sans délai, au sein de leur Grande Loge respective, la procédure de retrait de leur reconnaissance de la GLNF, chacune selon ses dispositions réglementaires spécifiques.

Les Grandes Loges d’Autriche, de Belgique (GLRB), d’Allemagne (VGLD), du Luxembourg, de Suisse (Alpina) réaffirment leur attachement,  soutien et solidarité avec tous les Maçons français qui souhaitent travailler sereinement et respecter strictement la Régularité sous une gouvernance digne de ce nom. Elles agiront en conséquence.

VOIR ICI LA DÉCLARATION COMMUNE EN ANGLAIS : 5 GL europe Communication GLNF 20 12 2011

Cette union persistante de cinq Grandes Loges européennes est unique. Cela devrait avoir des conséquences graves pour les relations internationales de la GLNF. Et c’est à nouveau un camouflet pour le Grand Maître François Stifani qui avait traité par le mépris ces « petites » Grandes Loges voisines.

Cette quintuple déclaration de rupture s’ajoute à la récente suspension de relations décidée par la Grande Loge des Pays-Bas révélée par le Myosotis PACA et celui de Dauphiné Savoie. Comme le souligne le Myosotis Paca, la GL des Pays Bas n’y va pas par quatre chemins en écrivant : “ the rather autocratic attitude taken by GLNF’s leadership has contributed largely to the present situation” (l’attitude passablement  autocratique de la direction de la GLNF a grandement conduit à la situation actuelle).

Commenter cet article