Déclaration du SCPLF

Publié le par Rabelais

 



A TOUS LES FRERES MEMBRES DE LA JURIDICTION
DU SUPRÊME CONSEIL POUR LA FRANCE
DU RITE ECOSSAIS ANCIEN ET ACCEPTÉ

 

Paris le, 4 avril 2012   


Réf. : SGC 2012-04-26

Mes Très Chers Frères,

Fidèle à ses engagements le Suprême Conseil pour la France du Rite Ecossais Ancien et Accepté a suivi avec attention les derniers événements survenus à la Grande Loge Nationale Française. François STIFANI a été désigné par le Souverain Grand Comité comme le candidat à la Grande Maîtrise. Que cette décision soit ratifiée ou rejetée par l’assemblée générale du 23 juin 2012, la GLNF ne retrouvera pas la sérénité nécessaire au travail initiatique. Son avenir est incertain et les indispensables réformes ne seront pas mises en œuvre.

La Justice française et les Frères du Souverain Grand Comité en ont ainsi décidé et il faut en prendre acte.

Dans ces conditions, le processus de retrait de reconnaissance de la part des Grandes Loges étrangères ne peut que s’accélérer et la Grande Loge Nationale Française sera probablement bannie de la Maçonnerie régulière reconnue.

Cette situation largement prévisible, a été anticipée par de nombreux Frères qui se sont regroupés pour construire une nouvelle Grande Loge régulière en France dans le respect des « landmarks » fondateurs et avec la volonté de rétablir sur le territoire, les conditions de renaissance d’une maçonnerie initiatique traditionnelle. Cette initiative a rencontré l’adhésion d’un grand nombre de Frères, tous rites confondus. Le projet s’est finalisé récemment donnant naissance à la Grande Loge Alliance Maçonnique Française (GL-AMF) qui sera consacrée par ses Loges fondatrices le 28 avril prochain. Cette obédience totalement souveraine permettra à tous ses membres la pratique régulière des trois degrés symboliques dans tous les rites reconnus de la maçonnerie universelle. Créée régulièrement et respectueuse des critères de fonctionnement de la maçonnerie régulière, la GL-AMF est un corps maçonnique régulier. A ce titre, elle est légitimement fondée à demander la reconnaissance des Grandes Loges régulières étrangères au sein de la Franc-Maçonnerie mondiale des deux hémisphères.

La communauté des Francs-maçons écossais de la Grande Loge Nationale Française est aujourd’hui divisée entre les Frères qui restent membres de la GLNF et ceux qui rejoignent cette nouvelle obédience régulière. Le Suprême Conseil pour la France respectueux de la liberté de conscience de ses membres, s’interdit tout commentaire sur les choix des Frères et entend remplir sa mission de transmission initiatique sans aucune discrimination. Il s’engage à recevoir tous ses membres actuels ainsi que les futurs candidats, dans ses ateliers indépendamment de leurs appartenances à l’une ou l’autre des deux Grandes Loges.

 

Cette disposition exceptionnelle sera maintenue tant que la communauté internationale des Grandes Loges régulières n’aura pas fait connaître officiellement sa position définitive sur la reconnaissance d’une Grande Loge sur le territoire Français.

 

            Soyez assurés, Mes Très Chers Frères, du dévouement et de l’affection fraternelle du Suprême Conseil pour la France.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article