Défense de la Tradition

Publié le par Rabelais

Défense de la Tradition.

Notre intervention dans la triste guerre intérieure de notre Obédience, est faîte pour situer les dérives Traditionnelles dont notre G.M. actuel n’est pas le responsable, mais tout simplement l’exécutant conscient ou inconscient.

En effet la situation actuelle n’est que le résultat d’une volonté de transformation mise en place depuis plusieurs décennies, le point de bascule de notre Obédience est parfaitement situé, il réside dans le dernier règlement adopté en 1997/98, ce règlement changeait complètement la nature de notre Obédience, les textes qui apparaîtront à partir de cette date nous confirme le dévoiement traditionnel.

Ce que nous pouvons affirmer c’est que depuis les années 1970, est apparue la volonté de faire de notre Obédience la seule représentante de l’Ordre Maçonnique, cette action est accompagnée d’une volonté de puissance et de domination incompatible avec toutes formes Initiatiques.

Pour mémoire nous rappellerons que l’Ordre Maçonnique est composée de trois éléments fondamentaux qui doivent être en parfaite harmonie, pour la partie transmission spirituelle le RITE, pour la mise en action de ce Rite LA LOGE et pour son organisation matérielle l’OBEDIENCE .

Nous oublions trop souvent que ces trois dimensions sont intimement liées non seulement par la reconnaissance mais surtout par les patentes remises dans les deux sens, le Rite remet une patente à l’Obédience, l’Obédience à la Loge…..

Le Rite représente l’Autorité spirituelle et l’Obédience le Pouvoir temporel, tout manquement à l’harmonie entraîne immédiatement une opposition, une guerre interne, l’histoire maçonnique en foisonne.

IL est aussi remarquable de constater que nos textes fondateurs ne sont pas respectés ou tout simplement ignorés. Il en est de même pour les principes directeurs, les us et coutumes des Rites, tout cela a pour résultat une confusion générale productrice d’ignorance.

Dans cette confusion générale peut alors s’installer les bases d’une maçonnerie dévoyée, ce que notre regretté Frère Jean Baylot avait nommé « La voie substituée », cette voie ne peut être que celle de la contre Initiation.

Dans la confusion actuelle, nous pensons qu’il est important de remettre de l’ordre dans notre maison, sans prendre parti pour les factions qui s’opposent dans notre Obédience, mais en ayant le seul souci d’exprimer une position Traditionnelle, position qui entraînera immanquablement un certain nombre de critiques sur les tristes événements actuels.

Rabelais.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

3 ans 13/03/2010 11:52


je n'ai que 3 ans, mais je sors de mon silence...