Déposez vos décors

Publié le par Rabelais

    A la résistance de l’intérieur…,

c’est maintenant le moment

de déposer ses décors !       

 

 

Depuis des mois et des mois nous entendons dans notre Province de Septimanie nos GOP se dire résistants à l’actuelle gouvernance.

Il faut reconnaître qu’au travers du comportement de celui qui continue de se proclamer GM, il paraît peu recommandable, lorsque l’on est animé d’un minimum de bon sens, d’oser se présenter comme un de ses soutiens. L’exercice semble en effet, bien difficile.

En fait, il faudrait aussi, au delà des convictions, avoir une bonne dose de courage.

A les écouter, nos dignitaires provinciaux seraient ainsi entrés dans une forme de résistance particulière, nouvel acte de bravoure, et peut-être restera-t-il que l’innovation qui marque notre époque ne sera pas que technologique, mais aussi comportementale.

Il s’agit en effet d’une attitude nouvelle et encore totalement méconnue, digne des faits d’armes chevaleresques les plus héroïques dans un combat impitoyable contre l’autoritarisme et l’infamie du squatteur de Pisan.

Jugeons un peu par nous-mêmes :

Radiation et suspension des opposants à FS, suspension des Loges entières, appel des cotisations, émission de listings dénonçant les mauvais payeurs et véritables opposants pour les empêcher de voter, relais d’informations mensongères, réceptions à déjeuner ou déplacement chez les frères indécis pour lavage de cerveau, prix promotionnels et ristournes pour paiement des cotisations (il a circulé un montant de 220 E pour 2 ans tout compris)…etc.

Il y a à peine quelques jours notre GMP a même réussi l’exploit de faire nommer trois de ses plus fidèles lieutenants au Souverain Grand comité, dont notre cher Gd Secrétaire Provincial, et avant l’AG du 04/02, pour opposer une résistance sévère à FS.

Non, nous ne rêvons pas, et cela est bien vrai, FS nomme maintenant au SGC, des membres qui s’opposent radicalement à lui…..

Je ne sais pas encore ce que retiendra l’histoire de nos dérives qui éclaboussent désormais toute la Maçonnerie internationale mais je suis certain que, dans le domaine de la raison, il ne restera pas grand chose et surtout pas le courage et l’intelligence.

Dans la chaîne des responsabilités qui alimentent toute nos péripéties depuis plus deux ans, il aurait été si simple, pour un véritable opposant de déposer son tablier. Seuls quelques-uns l’ont fait courageusement. Certains ont pu penser que cela était prématuré, ils doivent le penser encore aujourd’hui puisqu’ils ne le font toujours pas, et peu importe que les décisions de justice ne soient pas respectées, on continue allégrement à porter des santés aux Lois de l’état et nos travaux, depuis bien longtemps, n’ont vraiment plus rien de réguliers.

Il doit être une évidence pour tout le monde, c’est qu’un homme seul ne peut rien, tout GM qu’il puisse se prétendre, si plus personne ne le reconnaît.

Vous tous, Grands Officiers Nationaux, Grands Officiers Provinciaux, êtes plus que responsables du mal fait à notre Obédience et des souffrances des frères.

Si vous voulez être crédibles, s’il vous reste encore un peu d’honneur, et si un brin de miséricorde se promène à tout hasard encore dans votre cœur, déposez tous dans un même élan vos décors ! Il en est grand temps maintenant.

Oui mes frères dignitaires, puisque vous vous prétendez dans la résistance, prouvez le et déposez dès ce jour vos tabliers et sautoirs! Il semble que ce soit bien là le seul moyen de se débarrasser de FS et, pour vous, de participer enfin au grand œuvre du triomphe de la Vertu et de la Vérité.

 

En attendant, il est une autre vérité qui nous concerne directement, et plus particulièrement tous les frères qui donnent du crédit aux dires les plus fantasques, et qui ont ainsi une responsabilité non négligeable. En croyant n’importe quoi, ils sont aussi un maillon important et participent activement à cette chaîne du mal.

Aux seuls termes de résistance de l’intérieur, c’est la moquerie et le ridicule que l’on doit opposer et non une écoute attentive. S’il n’y avait personne pour croire à de telles sottises dont les malins se délectent, on en entendrait plus parler depuis longtemps.

Commenter cet article