Encore une dérive en puissance

Publié le par Corto M.

 Encore une dérive en puissance.

Le site de la G.L.N.F. et les Brèves nous annoncent et présentent les délibérations de

 la Loge Lumière de Méditerranée.

 

Vous pourrez trouver l’intégralité du texte sur le site de Massilia (voir les Brèves).

 

                Ne nous laissons pas berner par quelques déclarations préliminaires grandiloquentes et pseudo humanistes qui cachent un autre état d’esprit et d’autres intentions. 

                 Les paragraphes suivants sont très explicites sur la volonté profane de cette institution.

Ci-dessous quelques extraits et commentaires :

 

La GLNF partenaire du Développement Durable du bassin méditerranéen

 

La GLNF partenaire du Développement Durable du bassin méditerranéen

dans le cadre de l'Union pour la Méditerranée

 

 

Toutes les civilisations occidentales et orientales sont nées sur les rives de la Méditerranée !

 

1. Le bassin méditerranéen "Espace stratégique pour l'avenir de l'Europe et de la France"

 

Le bassin méditerranéen est un espace particulièrement sensible, en équilibre instable sur les plans économique, environnemental et sociétal (co-existence de cultures et religions, différentiels de niveau de vie). L'absence de stratégie et d'action partagées ou la moindre démarche inappropriée peuvent le faire basculer soit vers un lieu de crises voire de conflits majeurs , soit vers le creuset d'une nouvelle "Renaissance" de notre civilisation judéo-chrétienne et plus largement de l'Humanité.

 

L'Europe et donc la France ne peuvent échapper à l'influence déterminante de ce bassin qui constitue leur principale et plus fragile frontière ; influence qui pourrait se relever très positive  (prospérité économique engendrée par le marché interne euroméditerranéen qui, par la démographie du Sud, pourrait rivaliser avec les marchés asiatiques et américains, lieu d'innovation créative multiculturelle qui est le facteur chef de la compétitivité de demain…),( la FM a telle vocation a s’impliquer dans des problèmes économico politiques méditerranéen ou internationaux ?) ou très négative (conflits impliquant l'Europe, montée du terrorisme, emballement de l'immigration clandestine, catastrophes écologiques touchant toutes les côtes méditerranéennes…).

 

 

2. "Le Développement  Durable co-construit et partagé", objet de "l'Union pour la Méditerranée", seule démarche possible pour une destinée commune favorable Europe-Méditerranée

 

Cette évolution commune de l'Europe et des autres pays riverains de la Méditerranée ne pourra être réussie que par une approche durable du développement, c'est-à-dire conciliant sur le long terme une croissance économique optimale,( l’inversion des termes  "approche durable du développement" au lieu de "développement durable" ne change rien au fond  politique du sujet) ou  avec la préservation environnementale d'un des espaces écologiquement les plus riches de la planète, tout en étant l'un des plus fragiles, et un véritable progrès sociétal voire civilisationnel. Qu'un seul de ces trois piliers du développement durable soit plus longtemps négligé en Méditerranée et ce sera l'échec conjoint assuré !

Nous pouvons même affirmer que le bassin méditerranéen constitue le "laboratoire" du nouveau modèle de développement solidaire qui s'imposera au monde du 21ème siècle.

 

Un tel développement durable ne peut pas se décréter  ou se transférer du Nord vers le Sud car il ne peut réussir que si une grande majorité des acteurs concernés de l'ensemble du pourtour y adhère. Il doit donc être co-construit et ses résultats doivent être justement partagés. Il s'agit là précisément de l'objet de l'Union pour la Méditerranée qui trouve dans cette approche totalement partenariale sa principale différence avec la première phase du processus de Barcelone à la réussite très mitigée.

 

 

3. La Franc Maçonnerie Régulière, acteur complémentaire efficace pour le pilier sociétal du développement durable méditerranéen, le plus déterminant mais le plus complexe à bâtir

 

Les disparités économiques et les écarts considérables de croissance démographique sont les principales explications au fait que le bassin méditerranéen soit une zone de grandes fractures sociales, culturelles et religieuses dont il faut bien constater qu'elles ne font que s'aggraver.

 

L'extrême diversité culturelle et religieuse de la Méditerranée, qui devrait être une richesse, devient aussi une difficulté majeure pour la construction de ce pilier sociétal du Développement Durable méditerranéen. Celle-ci est, en effet, plus que toute autre, basée sur le dialogue et l'adhésion à un Projet Humaniste commun (au sens de positif pour l'évolution de l'Humanité).

Autant les acteurs classiques, politiques (Etat, Régions, Métropoles…), économiques (entreprises) et scientifiques peuvent être adaptés et efficaces pour les piliers économique et environnemental, s'ils sont suffisamment et intelligemment mobilisés, autant ils ne peuvent être seuls activés pour ce 3ème et essentiel pilier sociétal et civilisationnel.

Celui-ci nécessite, un acteur complémentaire offrant un cadre de dialogue, de réflexion, de recherche de sens et d'éthique partagés, respectueux de toutes les religions, tout en étant adversaire résolu de tous les intégrismes.

 

 La France Maçonnerie Régulière, portée en France et initiée dans de nombreux pays méditerranéens par la GLNF, est largement répartie sur le pourtour en Méditerranée. C'est sur ses rives qu'elle trouve ses racines spirituelles et toute son histoire symbolique. Elle peut donc être cet acteur complémentaire aidant le politique, l'économique et le scientifique à constituer ce pilier sociétal du Développement Durable, là où une démarche totalement laïque ou spécifique à une Religion ne pourrait qu'échouer.

(Là au moins c’est clair nous sommes dans le politique.) 

 

4. Marseille, Cité euroméditerranéenne par excellence, future "Capitale Européenne de la Culture", "tête de pont" opérationnelle de l'Union pour la Méditerranée", rendant la Province de Massilia toute indiquée pour l'animation de cette démarche méditerranéenne en réseau de la Franc Maçonnerie Régulière au nom et pour compte de la GLNF

 

L'ouverture de l'Europe sur la Méditerranée a constitué l'axe central de la candidature réussie de Marseille au titre de "Capitale Européenne de la Culture 2013".

Au delà de la dimension partage culturel, déjà essentielle, c'est bien une contribution à la construction de cette nouvelle société euroméditerranéenne qui en constitue l'objectif qui a mobilisé tous les acteurs politiques, économiques et artistiques de la grande métropole phocéenne.

Marseille est idéalement placée sur le plan géographique, économique (port, aéroport, entreprises travaillant avec le sud) et relationnel pour jouer ce rôle de "tête de pont".

De la même façon, la Province de Massilia, qui compte dans ses rangs un nombre, probablement sans égal, de Frères issus des pays, des cultures et des religions du bassin méditerranéen, a tous les atouts pour être le bras opérationnel de la GLNF pour la bonne mise en place de cette démarche méditerranéenne de la Franç Maçonnerie Régulière"( Auto proclamation ) au service de la construction du pilier sociétal à forte dimension éthique et spirituelle indispensable au développement durable de la Méditerranée.

 

5. L'action de la Franc Maçonnerie Régulière, animée par la GLNF, au service du développement durable méditerranéen

 

Par sa "régularité", la GLNF est la seule à être en mesure de mettre en réseau l'ensemble des Obédiences Régulières des pays riverains. (Si les autres obédiences sont également régulières qu’est ce qui fait que SEULE la GLNF peut remplir ce rôle ?)

Une telle mise en réseau doit constituer une composante majeure de dialogue, de réflexion, de recherche spirituelle et éthique partagée entre les deux rives.

 

Si la Direction de la GLNF ne peut se départir de son action de "diplomatie maçonnique" (reconnaissance réciproque, visites, relations et rencontres institutionnelles), d'autres actions concrètes doivent être mises en place pour rendre ce cadre institutionnel pleinement efficace. (Nous pouvons faire confiance a la Direction (il ne s’agit plus du GM quelle surprise !) ne peut se départir de sa « diplomatie » qui donc l’a missionnée)

 

La première d'entre elles, fondatrice de la démarche Maçonnique Régulière Méditerranéenne en Réseau, pourrait être la création d'une Loge Méditerranéenne de Rencontres.

Elle devrait rassembler des Maçons choisis (par qui ?) de l'ensemble des pays des rives de la Méditerranée et travailler ainsi sur la dimension éthique et spirituelle de ce nouveau développement durablement partagé.

Cette Loge associerait à ses travaux les principaux porteurs de la réflexion maçonnique en Europe et en Méditerranée et, alternant travaux strictement maçonniques (donc nous seront hors de la vocation de nos FF) et rencontres ouvertes invitant des experts (experts en quoi ? économie, fiances, spiritualité ?) issus des diverses communautés religieuses et du monde laïque(. Elle pourrait se réunir deux à trois fois par an, alternativement au Nord et au Sud, et préparer une conférence internationale de haut niveau qui pourrait se tenir tous les deux ans.

La Loge Méditerranéenne de Recherche serait ainsi "Le Centre" ( du monde nord , sud international ?), d'où pourrait partir d'autre initiatives ainsi promues, animées et contrôlées par ce noyau dure »(encore une fois qui occupe ce noyau dur(sans « e ») et avec quel aval ?) de la présence maçonnique Régulière sur les rives du bassin.

Parmi celles-ci, la promotion de jumelages de Loges des rives de la Méditerranée permettrait de tisser des liens forts entre maçons des pays riverains, dans le cadre d'une Charte du jumelage, sur proposition faite aux Grandes Loges des pays concernés par la Loge Méditerranéenne de Recherche (Auto proclamée garante en remplacement de la Grande Loge d’Angleterre ?) qui se porterait ainsi garante de la bonne exécution de l'application des conditions de la Charte.

On peut également penser que l'aide à l'extension des Hauts Grades dans certains pays n'y ayant pas encore accès pourrait être facilitée et stimulée par la Loge Méditerranéenne, tout comme de nombreux maçons de la GLNF ont, pour leur acquisition, bénéficié de l'aide de Frères d'autre pays. (Attribution semble t il des grades « Émulation et Marque » sous la houlette de qui ? voir des degrés écossais comme en Espagne sous la houlette non plus des Suprêmes Conseils mais de la GLNF probablement ?)

Enfin, n'écartons pas l'important volet de la convivialité (n'écartons pas non plus les opportunités financieres sans doute pour certains) et de l'action culturelle favorisant la fraternité entre les Frères de peuples différents.

 

 

 Tout est dit !!!  Mais qui donc peut être l’inspirateur d’une telle dérive ?

                                                                                                                                               CORTO M.

Commenter cet article

LECIRE 15/03/2010 20:14


...Gardez cette verve, mes FF.
Le ton est bon, la critique juste et acerbe.
Cela met en lumière quelques autres tripotages internes, qui expliquent bien des attitudes à "Massilia". Parce que PACA, c'est avec Eux !
' On nous dit pas tout ' même si çà nous encore plus d'info à lire !
On est là mes FF.
EV/paca


Paracelse 15/03/2010 15:54


Lors de la réunion de ce samedi 13 mars à St Jean de Védas où tous les VVMM de la Province de Septimanie avaient été convoqués, le GMP "FX" a déclaré qu'en tant de 2S de la Loge Lumière de
Méditerranée, si l'on venait à y parler de développment durable, il retirerait son Tablier. Sacré FX, un futur contestataire en herbe!
Paracelse.


Raminagrobis 12/03/2010 16:43


Excellemment démonstratif ! La dérive politicarde de la GLNF est une nouvelle fois, incontestable. La perte de régularité de l'obédience est parfaitement établie. La prétention à la gouvernance
géo-politique est ici d'autant plus grotesque qu'elle prend la pause pour énoncer des banalités affligeantes. Bref, encore un charabia pour crètins congénitaux. Notre guide ne s'arrête donc jamais
d'être ridicule. Et nous avec...
Dès lors, la vrai question qui se pose est la suivante. Comment se fait-il que tous les maçons de l'obédience, ne perçoivent pas cette évidence ? Et s'ils la perçoivent, pourquoi acceptent-t-ils
qu'il en soit ainsi, sans bouger le petit doigt ? Etonnant! non?
Raminagrobis


Jean-Pierre LAMON 11/03/2010 18:09


Mais c'est atroce!Mythomanie et mégalomanie croisées d'onanisme cérébral enfantent l'arrogance et la suffisance!Y en a qui fument la moquette!!! Il faut damer le pion à la franc-maçonnerie du
G.O.D.F. par une franc-maConnerie à la sauce américaine?La Spiritualité pour ces..."messieurs" n'est donc qu'une couverture pour leurs fornications(au sens originel la fornication est une
transgression peccamineuse de la Loi)!


Vieux Julien 11/03/2010 15:03


Tout ça est d'un ridicule assez abouti. L'Union Pour la Méditerrannée, échec diplomatique français voulu par notre Président, est ainsi soutenue par François Stifani. C'est si grossier, si
transparent... Mais que n'a-t-il appris la subtilité en politique notre Grand-Maître!
Ceux qui doutaient encore de sa capacité à faire n'importe quoi pour plaire au chef de l'Etat ont je pense maintenant compris.
Et le pire c'est que ça sent le business...