Il n’a aucun pouvoir de représentation de l’ordre à l’extérieur.

Publié le par Rabelais

Notre G.M. F.S. est devenu notre « Guide Spirituel », c’est l’image qu’il veut donner dans le monde extérieur, et n’a de cesse d’apparaître dans les médias pour occuper l’espace médiatique.

Est t’il légitime dans ce domaine ?

Les pouvoirs du G.M. sont définis par l’art 5 des constitutions de l’ordre- livre II administration générale, et par les articles 2-2, 2-3, 3 et 16.2 des statuts et règlements intérieur.

En les parcourant on peut s’apercevoir qu’il n’a que des pouvoirs d’administration interne à l’ordre et à l’association, de nomination, et de discipline.

Il n’a donc aucun pouvoir de représentation de l’ordre à l’extérieur, et il ne peut parler au nom des 42.000 membres de la G.L.N.F. et encore moins donner leur avis sur les problèmes de société.

 

Notre avis est donc donné illégitimement par F.S.

 

S’agit-il vraiment de notre avis ? Dans les autres obédiences, les f.f. s’expriment sur les sujets de société, et par des synthèses qui remontent, le G.M. peut connaitre la pensée dominante et la faire connaître à l’extérieur.

A la G.L.N.F. les loges n’abordent pas les sujets de sociétés, il n’y a donc pas de synthèse pouvant déterminer la position de l’obédience. Celui qui s’exprime le fait à titre personnel, et ne saurait engager la collectivité.

 

F.S. qui s’exprime sur le voile, ou l’Islam est doublement illégitime dans ce rôle, il n’en a pas le pouvoir statutaire, et parle de ce qu’il ne sait pas, ne connaissant pas notre opinion. Ce faisant ceux qui l’écoutent sont abusés, pensant recevoir la position de l’obédience.

Que tous ceux des 42.000 membres qui connaissent des autorités civiles, morales, ou religieuses leur fassent savoir que F.S. donne simplement son avis, et parle uniquement en son nom propre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article