Les guerriers de la dernière heure defendent leurs privilèges.

Publié le par Rabelais

Jeudi 30 juin 2011 4 30 /06 /Juin /2011 22:13

le collège provinvial de Septimanie s'active sous la houlette d'un G.M. en quête d'honneur!

Entendons notre F.B.MARTIN et ne prétons aucun crédit aux opportunistes:

Le Myosotis Occitan

Les tontons-macoutes au secours de l’Ordre ?

 

Des anciens GMP stifaniens, dont certains parmi les plus déterminés et les plus cyniques, sortent de l’ombre pour continuer sans Stifani son œuvre de destruction,

Sans vergogne, après avoir en son nom prôné une obéissance aveugle, après avoir fermé les yeux sur ses dérives autocratiques et mégalomaniaques, après avoir pris des sanctions arbitraires contre des hommes libres, et appliqué sans scrupules un caporalisme obédientiel au service des desseins profanes qu’ils partageaient avec leur guide.

 

Cf: Au nom de 15 GMP

 

« Dernière tentative pour sortir de la crise actuelle dans la légitimité » disent des FF bien intentionnés, mais pas très bien placés en ce que après une épouvantable erreur de casting, ils sont restés plus d’un an les spectateurs et parfois les appuis de leur champion dans sa dérive aux frontières de la raison.

Cette « dernière tentative pour sortir de la crise légalement », en demandant à Stifani de partir dans l’honneur, est l’objet de notre effort constant depuis 18 mois.

Nous ne les avons pas attendus, malgré eux et souvent contre eux quand ils sabotaient les scrutins et soutenaient de toutes leurs forces l’homme qu’ils vilipendent aujourd’hui parce que l’évidence de sa nuisance s’impose à tous.

Leurs propositions sont des « copier-coller » que tous les blogs Myosotis répètent depuis des mois, et le cadre dans lequel ils inscrivent leur initiative, à savoir "le respect de leurs engagements envers l’Ordre", mériterait d’être précisé mieux qu’il ne l’est. Même dans la meilleure interprétation que l’on puisse en faire, celui de la FM Universelle, il vient à l'esprit qu'il est bien temps pour eux de se rappeler cet Ordre après l’avoir confondu avec un homme. Ils auraient pu y réfléchir avant.

Quant à leur représentativité, après que les ayons vu développer, le 16 octobre 2010, les moyens de pression les plus déloyaux pour arracher un vote suspect mais favorable à leur maître, ils pourraient invoquer l'adhésion de 1.500 LL sans être plus crédibles pour autant, et sans montrer autre chose que leur pouvoir de nuisance.

 

A vous les FF qui saluent leur position, imaginez ce que vont penser d'autres FF, ceux qui ont subi leurs exactions ou qui en ont été les témoins. N’espérez pas qu’ils vous approuvent d'associer ces soldats perdus à un groupe de travail qui rassemble « toutes les sensibilités ». Quelle sensibilité voyez-vous chez ces individus ?

 

Cf: Réponse de JCT, JPP, AJ


La première précaution à prendre, mes FF, JCT, AJ, et JPP, serait de prendre en considération leur proposition de rassemblement, cette Arlésienne que beaucoup d’autres avant eux ont appelée de leurs vœux et tenté de mettre en œuvre, mais surtout de ne pas les inviter à participer aux travaux sans montrer patte blanche.

Ils ont été les témoins disent-ils des dérives qu’ils dénoncent, et qui leur apparaissent maintenant insupportables, depuis que Stifani n’est même plus défendable, et surtout depuis qu’ils les a reniés.

S’ils n’ont rien vu avant, c’est qu’ils sont très peu perspicaces, trop peu pour participer à la refondation, ou qu’ils sont complices, par action ou par omission, ce qui les disqualifie.

Si quelques FF parmi ce "G15" ne méritent pas la même opprobre, et nous savons que tel est bien le cas, ils feraient bien de choisir avec plus de soin leurs fréquentations, et de se démarquer rapidement des tontons macoutes. Ceux-là ne passeront que par la colonne du Nord de leurs RRLL respectives.

Les stifaneries nous ont aguerri, et la lutte ne s’arrêtera pas sur un air de Restauration.

Nous ne remettrons pas l'épée au fourreau tant que le vice paradera sur nos estrades.

 

Bruno MARTIN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article