Les LARMES de CROCODILE de Me LEGRAND

Publié le par Rabelais

 

Mes frères,

.

Nous revenons sur le communiqué de Me Legrand du 17 février, vis-à-vis duquel nous avions titré : Me Legrand considère le GM privé de toute légitimité - Mais ATTENTION !  

 

Le Conseil d'Administration de l'ULRF se réunira d'ailleurs ce jeudi 23 février, à la fois pour étudier la situation juridique créée par la diffusion de ce courrier de Me Legrand, et pour évoquer l'état d'avancement de la structuration de la Nouvelle Grande Loge,

 

En effet dans  ce communiqué de Me Legrand , le ressenti de César et des Frères du bar de la marine, est que celle-ci vise à se donner l’image d’un professionnel de bonne volonté qui aurait fait tout ce qu’il pouvait pour gérer au mieux les intérêts de la GLNF, mais auquel il n’a pas été possible d’agir selon  ce qu’il aurait voulu faire !!!

 

Elle va même jusqu’à dire « qu’à titre personnel, j’ai toujours milité pour que l’AG du 4 février soit convoquée sur la base du collège électoral existant au jour de la démission des membres du CA, mais il s’agissait là d’une position dite d’équité, contraire à la règle de droit rappelée par M. le Président Kurz dans son ordonnance du 3 février ».

En d’autres termes, ce n’est pas de « sa faute », si seulement si peu de loges ont pu voter ! Dans ce trio Legrand / Dumaine-Martin / Kurz chacun se renvoie la balle.

De véritables  larmes de crocodile !!!

En effet  n’oublions pas que les 2 causes qui ont privé de vote les Délégués des loges,  sont :

  • Des contributions financières imposées par elle-même, (bien que non prévues aux statuts).
  • Des actions massives de radiation et d’expulsion, d’éradication de membres de l’association qu’elle a laissé faire pendant plus d’un an.

Comment, alors qu’elle est instigatrice ou complice, oser pleurer de telles larmes de crocodiles ?

Comment oser vouloir faire croire qu’elle a fait tout ce qu’elle pouvait,

- alors qu’elle a si longtemps repoussé l’AG avec vote de la révocation de Stifani lorsque c’était encore possible,

- alors qu’elle a refusé tout accès au  grand Livre des Comptes,

- alors qu’elle n’a jamais donné suite au véritable audit de pertinence  de la GLNF et de la nébuleuse,

- alors qu’elle a laissé Stifani et les siens exploiter les moyens de communication de l’association, que ce soit Brèves ou GNLF 101,

- alors qu’elle l’a laissé voyager à nos frais probablement ?

Non, au bar de la marine,  ces larmes de crocodiles, ne sauraient nous convaincre de sa bonne foi.

Cette mise en scène judiciaire nous fait d’avantage ressentir une vaste opération d’enfumage. Cela d’autant plus que nous partageons les observations juridiques de notre Frère Bruno Martin du Myosotis Occitan, que nous reprenons en partie ci-après.  

Reprenant des extraits du Communiqué de Me Legrand , on peut en effet lire :

.../...

"Sur cette question, je ne peux que vous inviter à prendre connaissance de l'ordonnance de référé rendue le 3 février 2012 par Mr Patrice KURZ, Vice-Président du TGI de Paris, ayant dit et jugé que, en ma qualité de mandataire ad hoc, "il m'était impossible de ne pas tenir compte des mesures prises, présentant un caractère exécutoire, par M. Stifani en sa qualité de GM, pour la détermination du collège électoral"

(p.3 § 5)

.../...

"Il m'a été rapporté ( !!!)  que, depuis l'AG du 4 février 2012, de nombreuses procédures disciplinaires auraient été engagées; vous voudrez bien noter que, investie dorénavant d'une mission d'administration provisoire de votre association, j'interdis l'utilisation des moyens de l'association pour les besoins de ces procédures disciplinaires qui sont, à compter du 4 février 2012 (!!!), privées de tout effet pour les motifs ci-après:

Le GM et/ou ceux agissant en son nom, sont, dorénavant, privés de toute légitimité, au regard du résultat du vote de la résolution n° 9" !

(p. 3 § 7 et 8)

.../...

En application de ces dispositions, j'interdis la fixation de toute procédure d'admission ou de radiation jusqu'à la prochaine élection, sauf pour motif impérieux dûment justifié, mais alors validé par moi, ou motif purement objectif (non paiement des capitations par exemple) (!!!)

p. 3 § 11 et 12

.../...

"En tout état de cause, personne ne peut plus, à ce jour, revendiquer avec légitimité la fonction de GM, compte-tenu du résultat du vote du 4 février 2012, mais il importe néanmoins que votre association, à vocation maçonnique, puisse poursuivre ses activités et ses travaux.

Soyez assurés que, jusqu'à l'élection de votre prochain GM, j'entends, là encore, veiller à ce que la GM ne porte que sur ( !!!) une mission de représentation purement protocolaire de votre obédience sans prise de décision de nature à engager la GLNF jusqu'à la désignation du prochain GM, et sans engagement de dépenses (sauf exception) ( !!!).

(p.4 § 5 et 6)

Cela a l'air super, et pourtant, on s'est fait rouler dans la farine:

Personne ne peut plus revendiquer la légitimité de GM ... mais il faut bien quelqu'un pour faire tourner la boutique dit Me Legrand, en fonction de quoi, Stifani peut aller et venir à Pisan s'il se calme et ne prend plus de sanctions... à compter du 4 février 2012 !!!

Donc c'est le dernier Comité des membres de droit, celui qui s'est déshonoré à 98% en volant au secours de Stifani le 3 décembre 2011, qui sera appelé à désigner le nouveau GM (de l'Obédience), lequel sera soumis à la ratification d'une nouvelle AG pour devenir Président (de L'association L 1901). Et nous voilà en train de jouer avec Stifani au jeu auquel il excelle du va-et-vient entre l'association et l'Obédience dont il a su tirer le meilleur parti pour embrouiller tout le monde.  

Ainsi Stifani n'est plus Président depuis le 24 janvier 2011, et  presque plus GM depuis le 4 février 2012.  

Et pourquoi pas depuis le 24 janvier 2011, date de la première ordonnance prenant acte de la carence des organes dirigeants de la GLNF, et nommant un Administrateur ad'hoc?  

Pourquoi pas depuis le 24 janvier 2011, alors même que Stifani a, en toute impunité, consacré l'année 2011 à expurger le collège électoral de ses opposants ?

Comment l'Administrateur provisoire peut-elle dire (cf. ci-dessus) qu'elle "entend veiller à ce que, d'ici aux opérations électorales, il ne soit opéré aucune démarche qui soit de nature à porter atteinte à la loyauté du scrutin à venir" ( !!!)

Me Legrand n'a pas à se donner la peine d'interdire aujourd'hui ce qu'elle a laissé faire depuis un an. Le mal est fait.

Ce GM (fonction maçonnique) qui ne l'était déjà plus, et pas seulement depuis le 4 février 2012, a pu exclure ses opposants membres de notre association L1901 au sein de laquelle il n'avait aucun pouvoir !

Cette martiale position de Me Legrand & Co a donc probablement pour but essentiel de nous enfumer.

Et l'ordonnance du juge P. Kurz,  du 3 février 2012, à laquelle on essaie de faire dire qu'elle aurait légitimé l'ancien Président resté GM après sa démission du 21 janvier 2011, ne dit rien de tel. Elle ne dit pas le Droit, mais elle plaide (ce qui n'est pas son rôle) qu'il eut été difficile de se passer d'un dirigeant pour continuer l'activité de l'association. Une association que le TGI aura ainsi confiée à celui qui la détruit méthodiquement depuis qu'elle tente de lui échapper !

Pour preuve, l'ordonnance du 3 février 2012 du juge P. Kurz dispose que:

.../...

"Attendu que si la question de l'identité des fonctions de Président et de GM a été évoquée dans les motifs de l'arrêt rendu par la Cour d'appel de Paris le 13 janvier 2012, il est constant que le juge du fond qui n'a pas à ce jour vidé sa saisine, n'a pas statué sur ce point dans le dispositif de sa décision" (p.22 § 8)

C'est-à-dire que la Cour d'appel n'ayant pas répondu à toutes les questions, sa considération relative à l'identité des fonctions de Président de l'Association et de GM n'est pas définitive, et le TGI s'autorise de cet arrêt incomplet mais clair de la Cour d'Appel pour disposer du contraire!

.../...

"qu'à ce jour, il ne peut être soutenu que la GLNF est dépourvue de GM et qu'il n'entre pas dans les pouvoirs du juge des référés de se prononcer sur ce point" (p.23 § 4)

On ne peut pas dire avec certitude qu'il n'y a pas de GM, et si le '"considérant" de la Cour d'appel dit le contraire, son arrêt n'étant pas complet, il peut s'asseoir dessus. "il ne peut être soutenu qu'il n'y a pas de GM"! Donc il décide de brûler la politesse à la Cour d'appel et dit et juge qu'il y en a un !!!

.../...

"Attendu que les mêmes considérations conduisent à considérer que les décisions prises par M. Stifani en sa qualité de GM présentent un caractère exécutoire, et que les mesures prises par lui en ce qui concerne le champ maçonnique dans lequel les textes statutaires font entrer la procédure disciplinaire, ont légitimement été prises en compte par le mandataire ad hoc pour la détermination du collège électoral convoqué" (p.23 § 6)

Le juge Kurz fait sauter la digue qui nous protège:  les décisions prises en qualité de GM sont exécutoires en matière maçonnique (???), et autorisent le GM qu'il vient de réintégrer à radier des membres de l'association civile !

.../...

Eh bien, B.R.A.V.O.

Bravo pour le scénario du bon et du méchant flic que le juge déroule avec Me Legrand, et pour les subtilités de sa rédaction qui n'ont rien à envier à l'ambiguïté de nos statuts. Bravo pour le mépris de l'arrêt de la Cour d'appel.


Ce jugement Kurz du 3 février aux effets désastreux sollicité par l’action très contre productive de  ce monsieur NiNi (S’il n’est pas un sous-marin de Stifani, ce dernier pourra de toute façon, le remercier !)   a défini le cadre de cette scandaleuse AG du lendemain 4 février pilotée par Me Legrand où probablement moins de 20% des 3200 Délégués potentiels des loges ont pu s’exprimer.   

Ensemble ils ont permis de verrouiller définitivement toutes les magouilles stifaniennes, de recouvrir d’une chape de plomb les comptes passés,  de valider les appels à cotisations, et d’organiser une future AG triomphale pour l’ex guide spirituel, ou son clone, ou  pour un candidat qui ne changera RIEN au système (sauf en façade)  car ne pouvant être élu que par un SGC puis une Assemblée majoritairement conservatrice ; non seulement pour le court terme mais aussi pour les mois et années suivants.

Tout sera alors « dans les règles » telles qu’elles ont été progressivement manipulées par le régime foellnéro-stifanien, lors de la décennie passée !


Sauf à ce que la Cour d'appel vienne rebattre éventuellement les cartes avec une réponse à la fois très proche (!!!) et limpide (!!!), la messe aura été dite. En effet Me Legrand, et le clan stifani ont engagé une course de vitesse; ils sont pressés de ficeler la manoeuvre de l'élection du GM au plus vite, avant un arrêt de la Cour d'Appel. Une élection à laquelle Me Pardo a déjà fait savoir dans Nice Matin de ce jour, que Stifani va en tout cas "se représenter"  .

 

La pantomime de Me Legrand est là pour nous amuser, rappeler à l'ordre l’ex guide spirituel pour qu'il se calme (un peu  avant sa nouvelle entrée en scène), pour  laisser à quelques optimistes forcenés,  l’espoir d’une bien hypothétique réforme, d’une éventuelle victoire sur Stifani !??

Mais pour cela, il faut payer pour voir !  

Il faut payer des montants sur lesquels Me Legrand pourra s’appuyer pour réclamer des émoluments supplémentaires ; payer des sommes considérables que représentent un à deux ans de cotisations pour des loges entières (non décomptées les démissions enregistrées depuis deux ans), des sommes que plus aucune loge d’opposition et plus aucun Maçon régulier,  ne sont prêts à débourser ; car ils ne veulent plus alimenter les avocats et le train de vie du système GLNF, parce qu’ils ne font plus confiance aux larmes de crocodiles de Me Legrand  !

 

Ceci est le point de vue de César. Nous le soumettons au CA de l'ULRF de ce jeudi, et nous attendrons avec beaucoup d'intérêt l'analyse qu'il fera lui-même de cette situation nouvelle, ainsi que les recommandations ou décisions qui en sortiront.

Fraternellement

César


Si ce n’est déjà fait, César vous invite sans attendre, à faire que votre Loge adhère au plus vite à l’ULRF, et que chacun d’entre vous en fassiez de même, via l’adhésion en ligne. (Ici lien vers l’adhésion en ligne,).

Commenter cet article