Nouveau message de jean MURAT

Publié le par Rabelais

Mes Frères,

 

Nous portons ci-dessous à votre connaissance le nouveau message de jean Murat.

 

Fraternellement,

 

 

Mes Très Chers Frères,

 

 « Dans la voie du bouleversement, les meilleurs éléments sont toujours dépassés par les plus mauvais…Derrière le révolutionnaire honnête, apparaissent bientôt des existences troubles »

(Maréchal Von Moltke).

C’est pour prévenir le réalisme de cette analyse qu’il est nécessaire d’affirmer que le jugement du TGI de Paris du 18 novembre, sans être une fin en soi, manifeste une perte totale de crédibilité des représentants désignés (GM et Conseil d’administration). Cela, tant par la confusion du profane et de l’initiatique dans la désignation des électeurs (SGC, GMP, CA) qu’auparavant par la déviance des décisions prises (modification excessive du nombre et des membres du SGC, suppression de la Tenue statutaire de Grande Loge du 4 décembre 2010).

 

Le jugement du TGI attendu pour le 7 décembre prochain, si l’exécution du jugement en est immédiate (sans appel suspensif) bénéficiera de ce premier élément favorable – merci à ceux d’entre nous qui en sont responsables.

 

Mais les prévisions stratégiques sont multiples selon la réponse qui sera donnée par le Juge aux 4 questions posées judicieusement :

Valeur d’une AG pluri localisée ;

Poursuite d’un mandat auto proclamé par des assemblées désignées et sous influence;

Refus d’accepter les conclusions d’une véritable AG (25 mars 2010);

Projets et budgets volontairement différés, dans la poursuite de l’opacité des comptes globaux.

    

Ne croyons pas à une réponse univoque car la multiplicité des questions entraînera autant de possibilités de réactions depuis une assemblée constituante provisoire, afin de rénover des statuts devenus ceux d’un pouvoir personnel ainsi que je l’ai précédemment exprimé,

ou, selon le degré de notre succès,

des positions provisoires plus délicates où le GM risque de jouer la rupture, mais qui seront peut-être la seule issue. 

 

Il est donc essentiel de pouvoir compter sur toutes nos forces d’opposition dans l’unité et le maintien de la présence de tous, réservant nos efforts pour l’après 7 décembre.

Soyez assurés que vous n’êtes pas seuls !   

«  Je vous avertis… de vous tenir toujours en défense. »    (Bossuet)

Jean Murat

Commenter cet article