POUAH!!! les "Gardiens du Temple" mais de quel temple?

Publié le par Rabelais

Vendredi 18 juin 2010 5 18 /06 /2010 09:48

Que les "Gardiens du Temple" ne se trompent pas : Pas de départ ne signifie pas capitulation. Le mal ne triomphe pas partout. Qu'ils s'enferment dans leurs certitudes chargées de fiel. La Tradition s'imposera .

Nouvel  article du jour du Myosoitis Ligérien;

 

Au pipo de Monostatos

Mes Frères, je viens de faire ma B.A., j'ai lu, il est vrai en sautant un peu, l'article des Gardiens du Temple : "Tamino la flûte désenchantée."
J'admire mon courage, car il en faut pour arriver au bout de ce salmigondis délirant, de ce torrent de paroles déversé à n'en pus finir. il serait bon qu'ils apprennent à faire des planches courtes... mais bon, ceci est un autre débat.

L'intérêt de cet article est à la fin :

"Vous allez plaider devant les tribunaux, demander de l’argent aux Frères de FMR ils vous en donneront, les Gardiens du Temple sont mêmes prêts à organiser une collecte pour vous rembourser à une seule condition : que vous partiez !"

Vous avez bien lu ... Ils sont prêts à nous payer pour partir !!! Ahh enfin, cela va être juteux d'avoir payé, personnellement, depuis 20 ans, mes cotisations et plus.
Je vous le dis tout net, cela m'intéresse énormément... mais comment vont-ils payer ? Vont-ils faire comme d'habitude, à savoir pomper, détourner l'argent des caisses de la GLNF ? ou vont-ils le faire sur leurs propres deniers ?

Il y a une ouverture !!!

Bon, trêve de plaisanterie les Gardiens, il faut qu'on règle à nouveau vos pendules... Votre pouvoir à paillette, on s'en tape. Nous nous bougeons tous simplement pour retrouver la magie qui s'est brisée le 4 Décembre. Jusqu'à cette date, comme les autres, moi, petit bleu de province, je ronflais tranquille sachant que les rênes étaient entre les mains honnêtes de Frères veillant à l'intérêt de l'Ordre et dans un total altruisme. Le 4, refus de donner ce qui m'aurait semblé plus que naturel, le détail des comptes à quelques agités...


Le réveil fut en sursaut... et si ces agités avaient raison, si nous avions été trompés par une voyoucratie totalitaire ?

 

La suite avéra cette hypothèse qui bascula donc alors dans la Vérité pure et dure.


Tous les Maçons de coeur, les vrais, ceux qui se foutent des honneurs et qui n'acceptent les charges et autres tabliers que pour se mettre au service de leurs Frères; ceux-là se sont levés, d'aucuns sont partis, d'autres restent et combattent.
Ce combat est juste et sera mené jusqu'au bout. Les institutions doivent être renouvellées au nom du principe Universel de la FM.
Mes pauvres Gardiens, vous avez piètre allure... Votre petit pouvoir on s'en fout. On ne veut pas prendre votre petit hochet... On veut le remplacer purement et simplement. parce que votre façon inique et malhonnête de vous en servir fait prendre conscience à tous que si nous persistons suivant la voie que vous suivez, nous filons tout droit dans le royaume des sectes avec un Gourou infaillible, des affidés sous le joug et des adeptes de base répondant fidèlement à la devise "Paye ou crêve".

Non non, nous ne voulons pas de cela. Nous voulons même avoir un droit de regard sur toute modification de constitution. Votre Gourou est bien modeste d'ailleurs... Il aurait dû demander un mandat de 10 ans...

Vous ne Gardez que vos chimères, votre haine, votre passion et un petit bonhomme excité, plein de morgue et de suffisance se prenant pour un chef d'état parce qu'il rencontre quelques grands de ce monde...

Vous voyez, je peux aussi être aussi long que vous dans mes explications. A ceci prêt que ce que j'exprime est totalement désintéressé.

C'est d'ailleurs pour cela que nous ne partirons pas. Que nous n'arrêterons pas jusqu'à ce que vous dégagiez et que vous règliez l'addition qui malheureusement sera salée, non seulement pécuniairement (puisqu'il n'y a que cela qui vous intéresse) mais aussi et surtout en terme d'image pour NOTRE pauvre GLNF.

Allez, je vous laisse à vos chimères.

Dormez bien.

Tsimsum

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article