François STIFANI ne reconnait pas sa défaite

Publié le par Rabelais

 

Dans un communiqué diffusé ce soir, la gouvernance GLNF crie victoire estimant que tous les votes de l’AG de ce 4 février 2012 lui ont été favorables. Y compris le rejet de la « ratification de la désignation du Président ». Comme je m’y attendais, l’imparfaite formulation de la résolution soumise au vote est exploitée : « Les Frères ont logiquement rejeté la résolution 9 « la ratification de la désignation du Président » car ce point constituait une violation de nos statuts et règlements généraux. En effet, ce « NON » confirme que la désignation du Président ne peut pas être ratifiée en Assemblée Générale. » Effectivement, c’est l’élection du Grand Maître qui doit être ratifiée par l’AG (ou Tenue de Grande Loge). Sauf que : 1. François Stifani s’est fait réélire Président par le Conseil d’Administration du 17 janvier 2012. 2. La Cour d’appel a écrit dans son arrêt du 13 janvier 2012 que Président et Grand Maître constituaient deux dénominations des mêmes fonctions.

La gouvernance GLNF fait deux autres annonces. 1. Le Conseil d’administration se réunira bientôt afin de prendre des décisions civiles. Or, la justice a déjà indiqué que ce Conseil d’administration n’a plus d’existence depuis sa démission du 21 janvier 2011. Et cette annonce semble évacuer l’existence de l’administrateur judiciaire Monique Legrand, que la justice considère comme la seule dirigeante civile de l’Association GLNF. 2. L’élection du Grand Maître sera avancé avant fin juin 2012 (au lieu de septembre). Une telle élection, en l’état des statuts ne peut avoir lieu que par le Souverain Grand Comité, composé par François Stifani. Il est donc fort probable qu’il réélira… François Stifani. Une élection qui sera ratifiée par la Tenue de Grande Loge (ou AG en terme civil)… si les opposants continuent d’être écartés des consultations internes (comme aujourd’hui ou le 16 octobre 2010).

Alain Juillet : « Il faut reconstruire la GLNF. »

Le leader de l’Union des Loges Régulières Françaises, Alain Juillet, assistait à l’AG d’aujourd’hui, invité par Me Monique Legrand, et ce malgré sa suspension de la GLNF. Voici ses déclarations après la fin de l’AG.

Que va faire selon vous François Stifani ? « Il va se faire réélire par le Souverain Grand Comité, afin de gagner du temps. Mais cette élection ne sera pas ratifiée par la Tenue de Grande Loge. Me Legrand va-t-elle lui demander quitter son bureau de la Rue Pisan ? Elle le pourrait puisqu’étant présidente de la GLNF, elle en est aussi la Grande Maîtresse !« 

Quelles initiatives allez-vous prendre ? « En tant que responsable de l’opposition, j’en appelle au rassemblement de tous pour préparer l’élection d’un nouveau Grand Maître avant fin 2012. Il faut arrêter les guerres fratricides. Je ne suis pas candidat au poste de Grand Maître. Je ne me suis proposé que pour assurer une transition.« 

Votre projet de nouvelle obédience est-il toujours d’actualité ? « Oui. Nous menons deux chantiers simultanément. Reconstruire la GLNF.  Et construire une nouvelle obédience. Sachant qu’il est plus difficile de reconstruire que de construire. »

Commenter cet article