Souvenez-vous mes frères.

Publié le par Rabelais

Souvenez-vous mes frères ………..

 

Nous savons toute l’importance de la fonction de l’Orateur, gardien de la loi, de la Tradition et surtout représentant de la pensée de la Loge ou de la Grande Loge, ce poste est tellement important qu’il est en général attribué à un des plus anciens V.M.

Comment ne pas s’interroger sur la fonction véritable du Grand Orateur de notre Obédience ?

Son discours de réception du nouveau Grand Maître F.Stifani, ne peut que laisser perplexe.

Connaissance intime de la pensée de notre G.M., prémonition extraordinaire, ou voyance de l’avenir, citons : « sur ce qu’il adviendrait dans l’hypothèse où tel G.M., perdant la raison (je ne m’adresse, bien sur, plus à vous), violerait les Landmarks de l’Ordre, ……inviterait les femmes à participer à nos travaux, auxquels pourraient également être admis les membres d’Obédiences irrégulières, pour discuter de politique et de religion ».

Plus loin dans le texte, il est dit : « Si le G.M. abusait de son pouvoir et se rendait indigne de l’obéissance des Loges, son cas serait réglé par quelque disposition nouvelle, dictée par les circonstances et ce, parce que jusqu’à présent l’ancienne Fraternité n’a eu aucun motif de faire prévision d’un événement dont elle a présumé qu’il ne se réaliserait jamais ».

Mais nous allons voir que notre G.O. va vraiment être le fidèle serviteur d’une nouvelle Franc-maçonnerie, ou plutôt d’une forme déviée, d’une nouvelle voie substituée.

 

AUTORITE SPIRITUELLE

 

Nous allons assister à une véritable inversion des valeurs traditionnelles, à une substitution, pour ne pas dire au commencement d’une parodie.

Le texte du Grand Orateur nous affirme des choses étonnantes :

le G.M. est à la tête de l’Ordre, il y a là confusion entre Ordre et Obédience : car l’Obédience n’est que la dimension temporelle de l’Ordre et rien de plus.

Citons : « La question doit être posée de savoir s’il est concevable que la désignation de l’Autorité spirituelle de l’Ordre et l’attribution de ses pouvoirs puissent, en quelque sorte, venir « d’en bas ».

Continuons « Les prérogatives viennent nécessairement « d’en haut ».

Et nous atteignons maintenant le sublime « Mais surtout, la désignation d’un Frère élu ne peut être qu’une proposition adressée au G.M. qui, seul, peut donner l’ordre à son représentant …. d’en transmettre les bienfaits et les pouvoirs ». Attention de ne pas mélanger le pouvoir matériel qui revient certes à l’Obédience et l’Autorité spirituelle qui est apportée par le Rite.

 

ECOUTEZ BIEN MES FRERES

 

« Ainsi, le G.M., ultime trait d’union entre les hommes et Ce qui les dépasse, ultime trait d’union entre les homme et Dieu »

« C’est toute la différence entre « le Maître élu » qui n’est rien, à propos duquel j’ai pu dire parfois qu’il s’agissait d’une   « coquille vide » et le « Maître installé » qui obtient du G.M. la qualité et les prérogatives de V.M. ».

Nous excusons de la longueur des citations, mais elles sont d’une extrême importance, vous avez compris que depuis 2007 vous avez un GUIDE SPIRITUEL qui est un homme ayant reçu une communication supra humaine qui a fait de lui un intercesseur entre le ciel et la terre.

Alléluia, le nouveau Messie est arrivé, il n’est plus besoin de la transmission par les Loges, les élections ne servent à rien, les Rites non plus, maintenant soumettons-nous aux Lois d’inspiration Divine reçues par le Guide !

Tout cela serait risible s’il ne s’agissait pas d’une attaque en règle contre l’un des bastions importants de la filiation Traditionnelle dans le monde moderne.

 

 

 

 

L’ATTAQUE CONTRE LES VIEILLES LOGES

 

Qui est le plus apte à résister à l’entreprise de démolition que nos vieilles Loges ?

Elles sont en général bien structurées et dépositaires des us et coutumes des Rites ainsi que d’une vision conforme à la Tradition Maçonnique.

Ce texte va nous faire une bonne démonstration, non seulement d’une théorie absurde sur nos vieilles Loges, mais surtout nous donner toute sa dimension infra humaine, dans une vision engluée d’émotionnel et de sentimentalisme.

Qui l’autorise à parler ainsi de nos vieilles Loges ?

 Écoutons son argumentaire :

premier reproche : celui du recrutement

un égoïsme initiatique, ces Loges ne veulent plus partager l’Art Royal

il ne reste plus que des Maîtres qui écoutent des planches fumeuses

la tristesse apparaît car l’émotion première s’est tarie.

Des phénomènes de rupture qui invalideront la transmission initiatique

Que représente pour notre Grand Orateur une transmission initiatique ?

Lisons :

La transmission initiatique, pour être réelle suppose la sincérité d’une émotion profonde, source d’un instant de bonheur partagé.

C’est par le regard, trahissant souvent une émotion commune, que les mots prennent leur sens et que la transmission se réalise.

Suit une attaque en règle contre les Rites qui ne pratiquent pas le par cœur, et par conséquence « ainsi le sublime peut sombrer dans le ridicule, et l’on assiste parfois à de prétendues initiations ».

L’initiation est fondée sur la révélation de l’autre et donc doit être partagée (c’est un nouveau théisme).

Le point précis où se recoupent la chaîne de transmission venue d’en haut, celle qui vous rend dépositaire des pouvoirs du G.M.

 

Nous devons dire que nous sommes stupéfaits devant ces textes, nous avons le sentiment que les premiers propos du discours d’installation n’étaient nullement prémonitoires de la part du G.O. mais dévoilaient les projets qui seraient imposés par le « guide spirituel » qui marquait déjà son autoritarisme sur une hiérarchie trop docile. Hiérarchie en décalage avec ses propres craintes de première partie d’ailleurs, celles ci énoncées dans ce discours déplorable qui dans sa deuxième partie devient le propos d’un gourou de bas étage, qui ne pense qu’à travers son plan psychique.

Est-il submergé par son plan émotionnel ?

Ou bien a-il été marabouté par les sbires de Bongo ?

Ce dont nous sommes certains, c’est que nous avons affaire ici à une véritable et authentique attaque de la contre-initiation.

Allons-nous, sans réagir, supporter que cette pensée puisse être considérée comme acceptable et, à ce titre, puisse se répandre dans toute la hiérarchie de la G.L.N.F. ?

 

 

*G.L.N.F Actualité n°103

Commenter cet article

L ASTROLOGUE VALLEE DU RHONE 16/03/2010 13:52


A DIFFUSER LARGEMENT ET A LIRE AVEC ATTENTION C EST EDIFIANT LES PROBLEMES SONT ABORDES DANS LEURS INTEGRALITES www.fm-mag.fr franc maconnerie magazine N°3 de mars avril