GLNF. Le n°2 de l’obédience choisit de quitter le navire

Publié le par Rabelais

GLNF. Le n°2 de l’obédience choisit de quitter le navire

Si un doute a pu subsister pendant quelques jours, il n’y en a plus aujourd’hui. Le n°2 de la Grande Loge nationale française (GLNF), Jean-Claude TARDIVAT, a quitté ses fonctions d’administrateur et de Député Grand Maître. La fin de ses fonctions a pris effet mardi 11 janvier 2011, juste avant l’ouverture de la réunion du Conseil d’administration du matin (où il n’était naturellement pas).

Réputé diplomate, Tardivat est en charge des relations internationales de l’obédience depuis une quinzaine d’années. Il n’était pas considéré comme appartenant au 1er cercle du Grand Maître actuel. Ce départ du plus haut dignitaire après François Stifani (le Député Grand Maître remplace le Grand Maître si ce dernier quitte ses fonctions) intervient précisément au moment où a est publiée, ici, la lettre sévère de la Glua. Certaines sources généralement bien informées exposent qu’il ne pouvait plus exercer ses fonctions en toute loyauté et qu’il ne voulait pas avoir à assumer les décisions futures du Conseil d’administration.

Le départ de Tardivat isole davantage encore François Stifani, après les démissions du Conseil d’administration de Jacques STUDER, Grand Maitre Provincial de Vallée du Rhône, et de Jean DUGENY, Député Grand Maître d’honneur.

Commenter cet article