NON à la course aux Vanités

Publié le par Rabelais

ARTICLE du MYOSOTIS PACA

 

 

 

Que veulent vraiment les pseudo-réformateurs  et neo-conservateurs ?

 

Mes frères,

 

Dans le cadre de la stratégie double de l’ULRF, notre dernier article « Myosotis PACA va concentrer son travail sur la Grande  Loge nouvelle » a suscité de nombreux commentaires de soutien et également quelques interrogations vis-à-vis des multiples candidats néo-conservateurs ou pseudo-réformateurs. (Il y aurait une douzaine de candidatures !)

 

Aussi afin que notre engagement soit le plus clair possible voici ce que nous pensons des néo-conservateurs ou autre pseudo-réformateurs, candidats devant ce petit comité fermé qu’est le SCG.

 

Les « neo-pseudo » ou « pseudo-neo » ne veulent que des changements à la marge, des réformettes qui ne touchent surtout pas à ce qui a conduit la GLNF à l’état de pourrissement que nous connaissons aujourd’hui : la course aux vanités.

 

Ils se rêvent déjà en membres du Souverain Grand Comité, au minimum en Officiers provinciaux, afin de parader à leur tour en tablier bleu, futurs dindons chamarrés, obséquieux et serviles avec leurs supérieurs, durs et cassants avec leurs inférieurs, ceux qui n’auront pas encore ce fameux tablier bleu, objet de toutes leurs convoitises, paradant sur les orients au-dessus de ces "jeunots de VM".

 2012 03 02 Ah le retour aux valeurs maçonniques essentie

 

Cesar vous le demande : Mes Frères pseudo-réformateurs ou neo-conservateurs, est-ce là tout votre idéal en Maçonnerie ? Etes-vous prêts à vendre votre âme pour un bout de chiffon ?

 

Revanchards aspirant à ce colifichet dérisoire ou nostalgiques de cette insignifiance que vous avez un jour portée comme un trophée, vous êtes pathétiques ! Vous ne voulez pas changer le système, vous voulez au contraire le perpétuer en ne touchant pas à ce qui est essentiel pour vous : jouir de ces dignités factices.

Présumant de votre victoire, vous vous êtes même déjà distribué les titres et les honneurs. Vos déclarations sirupeuses n’y changeront rien, nous ne pouvons plus vous faire confiance.

 

Notre Maçonnerie n’a rien à voir avec la vôtre.

Notre projet, légitimé par une large consultation (près de 5.000 Frères se sont exprimés) et voté à la quasi-unanimité lors des conventions régionales et nationale organisées par l’ULRF, combat résolument la foire aux vanités : il est évident qu’il ne peut pas vous plaire !

 

Ce projet d’une Obédience saine, nous le mènerons jusqu’au bout, à l’intérieur de la GLNF si nous le pouvons, à l’extérieur si les neo-conservateurs et leurs alliés objectifs que sont les pseudo-réformateurs, nous en empêchent. Et nous vous abandonnerons sans regret à vos honneurs de marionnettes, vous pourrez continuer vos défilés de majorettes et vous féliciter entre vous de votre arrivisme si profane.

 

Ceux de nos Frères, en revanche, qui aspirent au retour à la pure clarté maçonnique constatent chaque jour davantage la langue de bois de vos discours et la puérilité de vos aspirations.

Ils soutiennent le projet de l’ULRF ; et notre équipe, va effectivement concentrer son travail sur la Grande Loge nouvelle.

 

Fraternellement.

César.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article